caipirina, plages, cocotiers, nao capoeira... brrrasil !

Publié le par dixmoisailleurs

Apres avoir quitte les ecuatoriens avec regrets... normal, je les ai trouve tres beaux ! mes longues heures dans les hopitaux m ont permis de " mater" avec plaisir, car enfin un pays ou les hommes sont beaux ! levres pleines et metissage, c est un regal pour les yeux ! cela dit, pays plus riche, donc plus d obeses...

 

Traversee en avion de tout le continent dans la largeur, pour aller chercher mon bateau plein est, a Fortaleza, au bresil. Pas vraiment de depaysement au niveau de la chaleur, si ce n est que l ocean atlantique est encore plus chaud que le pacifique, et que la baignade n apporte meme pas ce petite saisissement de fraicheur qui serai bienvenu...

Le bord de plage est rempli de tours de 25 etages, mais les constructions sont assez jolies et rivalisent d architectes peu banals, qui pourraient venir construire des trucs comme ca en france, ca changerait !

 

Le bateau se fait desirer, et j accumule les jours d attente, en visitant les plages de la region, en buggy ! re coup de soleil...

le probleme ici est que je ne comprends absolument rien, et personne ne parle ni espagnol, ni francais, ni anglais...! vive le tourisme !

 

enfin" Aristote" est annonce pour ce soir, samedi, il n a qu un jour et demi de retard... ! Comme pour ne rien regretter, il pleut depuis hier, et la plage arrosee n est pas ma tasse de the ! donc je me saoule de caipirina dans les bars, et j etanche ma soif en sirotant une noix de coco entre deux averses. Ma deception, je n ai pas vu de capoeira ici... mais eu mon premier cours de danse sur la plage hier soir, entre deux beach volley !

 

Si j embarque vraiment ce soir, ce sera deux semaines de silence radio, avec pour etapes le sud de l espagne, rotterdam, l angleterre, avant d arriver a rouen dans 17 jours !

 

bon voyage et photos assurees a l arrivee si mon appareil se remet du sable et du vent !

 

article ecrit 2 minutes avant de me faire le lymbago de la mort !

Publié dans bresil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article